• L'arbre unique

    Publié le 30 avril 2010

    L'arbre unique

     

    L'arbre unique

     

    Il y a quelques années, Mme Vieux Jade a rêvé que trois moines frappaient à notre porte et demandaient : c’est bien ici, le monastère ?

    Quelques jours plus tard, c’est moi qui recevais en rêve la visite de Taisen Deshimaru, lequel nous confiait la mission de faire et de distribuer des photocopies.

    L’écrivain espagnol Arturo Perez  Reverte  dont j’aime beaucoup un livre en particulier, « le Soleil de Breda », est également un grand journaliste, qui publie des tribunes qui ont environ quatre millions de lecteurs.

    Le blog de l’ami Ferlin a un public fidèle de plus de mille lecteurs. Yog en a deux cents, disait-elle un jour.

    Gandhi est connu du monde entier et son message travaille encore le subconscient collectif.

    L’ami Hergé a bouleversé des millions de jeunes lecteurs, durant près d’un demi-siècle.

    Le Bouddha, le Christ, Mohammed et d’autres ont changé des pans entiers de notre culture et de notre pensée durant des siècles ou des millénaires.

    Certains sont des troncs, des artères principales. Le Christ dit de lui-même : Je suis la  vigne, vous êtes les sarments.

    Certains irriguent large, et en eux le sens coule comme un fleuve. D’autres sont des veines. Si certains charrient l’oxygène qui pétille et éclaire nos jours, d’autres ramènent un sang impur, chargé de toxines, usé, vieilli vers le cœur, le centre, pour qu’il y soit lavé et purifié.

    Certains sont gais, d’autres s’effondrent sous le poids des jours et des misères, jusqu’à ce qu’ils soient secourus et vivifiés. C'est à cela que nous pouvons nous employer, avant ou après que d'autres ne le fassent pour nous, dans un incessant brassage.

    Nous, nous sommes de petits vaisseaux, ceux qu’on appelle des capillaires, parce qu’ils sont plus ténus que des cheveux. Nous, Mme Vieux Jade et moi, dans ce qu’elle enseigne, dans ce que je raconte sur ce blog, mais aussi, bien sûr, dans la vie de tous les jours, dans nos rapports à tous les êtres.

    Vous, nous, nous sommes le tissu le plus petit, le plus fin, et nous transmettons à tout ce qui nous entoure, plantes, événements, enfants, gens, animaux, éléments, nous transmettons de minuscules photocopies des enseignements éternels que les grandes artères ont roulés, que les veines ont convoyés, de plus en plus loin, à travers les temps et les distances ; il y a loin du cœur à l’extrémité du petit orteil, peut-être sommes nous ce petit vaisseau enfoui sous la corne, le durillon.

    Mais sans cette minuscule transmission, sans cette énergie à la fois immense et microscopique qui bat en rythme, sans les sourires, sans les paroles, sans les gestes d’accueil de d’apaisement que nous nous passons les uns aux autres, si l’un de nous, vous, moi, n’importe qui faillit, s’endort, oublie, se minéralise, cette toute petite zone oubliée cachée sous la plante du pied gauche de l’Être total, cette petite zone sera un no man’s land, une terre sans humanité, sans amour, sans conscience.

    Nous sommes un élément essentiel du grand corps unique, et sans nous, sans notre minuscule place, l'Être serait incomplet. Nous sommes Un, tous au service de l'Unique, et cet Unique est nous et chacun des êtres qui nous entourent.

    Lorsque nous le saurons avec l'évidence de la Révélation, c'est-à-dire avec la même Présence qui était la nôtre avant notre naissance terrestre, il n'y aura plus la moindre séparation, et le Dormeur s'éveillera.


  • Commentaires

    1
    Ned
    Jeudi 8 Mai 2014 à 11:51

    Nous sommes un élément essentiel du grand corps unique, et sans nous, sans notre minuscule place, l'Être serait incomplet.

    MERCI encore smile et encore ...

    2
    danielleg
    Samedi 10 Mai 2014 à 07:03

    Très joli Jadoux ce texte ! :)

    D'autant que si nous arrivons a voir DIEU en chacun, et bien tout va pour le mieux, c'Est çà l'Amour Véritable !

    Merci Jade !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :