• Mots échappés

     

    100.JPG

    "Quel mot s'est échappé de l'enclos de ta bouche ?", demandaient les héros d'Homère à celui qui parlait imprudemment.

    Quelle merveille que cet enclos de dents, ce palais où règne madame la langue, "la pire et la meilleure des choses", selon le fabuliste Esope !

    Dommage qu'il grouille si souvent de démons sauvages et rebelles, qui se pressent en foule vers le monde, habiles à le souiller, le renverser, le détruire, le moquer, le travestir, le tromper, lui mentir.

    Car les mots sont dans bien des bouches les effluves des hordes infernales qui pullulent dans les ténèbres poisseuses de notre inconscient le plus bas.

    De là, si rien ne les retient, ils s'échappent à l'air libre, causant troubles et ravages, provoquant querelles et désastres.

    Cette vision est bien noire. Il n'y a pas en nous que des zones infectes, des marais mijotant des fièvres assassines. En nous coulent des rivières et des ruisseaux d'eaux libres, en nous soufflent des vents de fraîcheur, des cascades de rires et des parfums de fleurs et de bêtes soyeuses. Nous avons des contrées généreuses et des chemins hospitaliers, d'accueillantes auberges aux hôtesses divines.

    L'ancienne sagesse conseillait de tourner sept fois sa langue dans sa bouche. Sept fois, encore, sept tours, sept cercles autour de l'axe vertical. Sept fois comme les sept roues qui symbolisent les stations du désir.

    Nous aurons tous éjaculé, hommes et femmes, bien plus de paroles que de liquides durant l'existence terrestre. Et comme eux, elles prennent naissance de notre désir. Noir désir, qui doit être éduqué, taillé, râpé, lissé, peigné, passé au crible, une fois, deux fois, six fois, sept fois, jusqu'à ce qu'aucun mot sorti de l'enclos de nos dents ne blesse plus, mais forme un pont avec le monde.

    Purification du désir, encore et toujours.

    De la naissance à la mort, nous n'avons que cette seule tâche. Tout le reste est foutaise.

     

    Publié le 11 décembre 2011 


  • Commentaires

    2
    Jim
    Mercredi 23 Avril 2014 à 23:33

    Je n'ai qu'un mot à dire : je vais y réfléchir avant de raconter n'importe quoi....

    3
    elba
    Vendredi 25 Avril 2014 à 08:34

    ... Encore faut-il que ce qui sort de notre bouche soit bien l'expression de ce que nous avons dans le coeur...


    Et puis aussi d'êtres fidèles à notre parole, d'agir en fonction de ce que nous disons.


    Bisatous ! ♥

    4
    elba
    Vendredi 25 Avril 2014 à 08:39

    LLéa, sans le savoir,  je viens de mettre un lien sur "douce nuit" qui cite le même texte que toi... yes On dirait que nous aimons les mêmes choses toutes les deux. Nous ne sommes pas les seules d'ailleurs, heureusement.


    sarcastic Un p'tit bisou (et un gros en plus, pendant que j'y suis ! ^^) pour toi.


     

    5
    Vendredi 25 Avril 2014 à 08:46

    A Elba : marcher sa parole, dirait Miguel Ruiz. Merci.

    6
    LLéa
    Samedi 26 Avril 2014 à 22:51
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :