• Un pas de plus

    Dans l'élan de la conscience qui croît et s'installe en lui, l'homme parvient un jour à se rendre maître de la parole.

    Auparavant, elle l'emmenait là où elle voulait, l'ignorait, se riait de lui, le désarçonnait.

    Maintenant, fringant, il la chevauche et caracole et multiplie les cabrioles et veut montrer son art.

    Il la plie, la tord, la fait se dresser sur ses pattes arrière sans broncher, et même marcher à reculons.

    Il l'engage dans la bataille et la mène sur tous les fronts.

    Elle porte inlassablement ses messages, ses armes meurtrières et ses bagages.

    L'animal fougueux est passé au service de son maître.

    Il veut vaincre et convaincre, apporter la lumière et l'explication, se rendre précieux et utile.

    L'homme est alors agile et vaniteux, plein de lui-même.

    Le cavalier qui se rend maître de lui-même met un terme à cela, et pied à terre.

    Il entre dans le cercle des veilleurs, se retire peu à peu de la scène.

    Il entre dans l'ordre du silence, et commence à écouter ce qui se tait.

    Au delà du vacarme et du tourbillon, au delà de la parole même en grand habit, le silence vit d'une vie profonde et secrète.

    Il entend les choses muettes, les bruits sourds et devine la vie tapie sous les cailloux gris du chemin.

    Il marche ou s'assied et contemple le monde, indifférent au prestige et au gain.

    Il a libéré sa monture qui court gaiement autour de lui et ils marchent ensemble, comme un seul être.

    Il n'est plus le maître de rien. En libérant sa cavale, il s'est rendu libre des parades, des guerres et des convois. 

    Il est maintenant prêt à faire un pas de plus. 

         


  • Commentaires

    1
    Ned
    Jeudi 22 Mai 2014 à 11:49

    Il est maintenant prêt à faire un pas de plus.

     

    Seul et bien accompagné de sa nouvelle compagne qui caracole autour de lui et ils marchent ensemble comme un seul être ...

     

    J'aime !

    2
    Jeudi 22 Mai 2014 à 18:47
    3
    Ned
    Jeudi 22 Mai 2014 à 20:15

    Now I'm not a poor lonesome cowboy ...

    4
    Jeudi 22 Mai 2014 à 22:21
    Auparavant, la Parole l'emmenait là où elle voulait, l'ignorait, se riait de lui, le désarçonnait.

    L'homme est alors agile et vaniteux, plein de lui-même.

    Il entre dans l'ordre du silence, et commence à écouter ce qui se tait.

    Il est maintenant prêt à faire un pas de plus.

    Alors il écoute la Parole.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :