• Vézelay le 22 mars 2014

     

    Vézelay le 22 mars 2014

    Nous étions dans un Vézelay quasi désert le samedi 22 mars 2014. C'était l'équinoxe de printemps, et nous n'y étions venus ce jour précis que "par hasard", sans calcul, comme l'auraient fait des "mages", des "initiés", parce cette date convenait mieux aux participants, dans la simple intention de faire partager à 5 personnes qui n'y étaient jamais venues le choc intime et bouleversant que peut provoquer une immersion de vingt minutes dans la crypte.

    Personne n'en est revenu indemne.

    Moi, pourtant habitué, pas plus. Une énergie fantastique, un nettoyage à fond.

    Un indispensable déjeuner à l'hôtel du Morvan a clos les opérations. Important de satisfaire aux obligations du corps aussi. Mine de rien, c'est au niveau cellulaire qu'a lieu la profonde transformation, donc au niveau corporel. 

    Il n'y a pas de vie spirituelle détachée du corps. Se laisser bombarder les cellules, pour en transmuter les données, oui. Casser sérieusement la graine dans un restau authentique qui transforme de salutaire façon les produits achetés bruts, autour d'agréables flacons (goûtez l'aligoté en carafe, rond à souhait; l'idéal est de demander au serveur anglais quel est le vin à choisir ce jour là, c'est un amateur vraiment sincère, même si le "hot coat de baône" était un peu âpre), et parler à bâtons rompus des ressentis et du fond du cœur de chacun autour d'une belle et ample assiette est aussi nécessaire que de descendre au fond de la matrice.

    Ce fut une journée parfaite. Parfaitement magique. Le ciel fut avec nous. Clément juste avant et après l'immersion, il a soufflé et lavé vingt minutes durant, lorsque nous remontions presque aveugles des abysses, au point d'ébranler la structure de l'édifice.

    Une anecdote : la nuit précédant le voyage, je m'étais dit qu'il serait précieux de trouver une personne qui fasse une photo du groupe.

    Pas nécessaire : nous arrivions à peine sur l'esplanade arrière, là où vivent d'anciens et splendides tilleuls qu'une dame apparut, et nous proposa spontanément de nous photographier.

    Bien sûr, nous acceptâmes et la remerciâmes.

    "C'est moi qui vous remercie", dit-elle "vous m'avez donné l'occasion d'être utile".

    "J'ai 83 ans aujourd'hui", ajouta-t-elle.

     

     

     

     

     





  • Commentaires

    1
    Ned
    Vendredi 28 Mars 2014 à 13:35

    83 printemps donc !

    2
    elba
    Vendredi 28 Mars 2014 à 16:18

    Jolie journée, et super compte-rendu... Un de ces jours il va falloir que j'aille y jeter un oeil, à cette crypte. Mais je suis loin...


    "Se rendre utile" : ça, je dirais que c'est le moteur de ma vie. Si je ne suis pas utile à quelque chose ou à quelqu'un, à quoi bon vivre ?


    Merci et bisous, VJ ♥

    3
    Loulou
    Vendredi 28 Mars 2014 à 20:09

    .... bon soir , le bon ?


    "se rendre utile" , cette formule, il me semble qu'elle contient quelque chose qui n'est pas utile (nécessaire) . Elle pourrait signifier dans ce contexte "se rendre disponible" . Est-ce que ce n'est pas déjà contenu dans les mots "se rendre" ?  L'utilité dans le langage serait d'assouplir (décoder)  l'expression car, à mon avis, ces deux mots disent la même chose. L'un parle de donner (rendre) quand l'autre parle de servir (utile) ...


    rendez-vous donc !  ;-)

    4
    Vendredi 28 Mars 2014 à 21:15

    C'est la vieille (et jeune) dame qui a employé ces mots, pas moi.

    Ce sont les mots de son cœur à cet instant précis, un condensé de ce qu'elle est. Si sémantiquement ça pourrait être revu, corrigé et amélioré, il demeure que c'est SA vérité, que Maat et Anubis, Eaque,  Minos et Rhadamanthe passeront au crible avant de la rejeter aux enfers ou de l'admettre dans le séjour de Lumière.

    Ça n'a rien à voir avec la pureté ou l'efficacité du langage, mais avec l'intention essentielle.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Minos 

    5
    Pégase
    Samedi 29 Mars 2014 à 02:00

    En matière de conscience cellulaire, ici ce n'est pas, au dessus c'est le soleil, mais ici, c'est le soleil. + de vingt cinq ans qu'on se pratique, Elle et moi.

    http://www.mothermeera.com/fr/mere-meera/a-propos-de-mere-meera/

    http://youtu.be/18aIvlK9ZNY

     

    6
    Loulou
    Samedi 29 Mars 2014 à 09:21

    Bonjour VJ,

    Biensûr, c'est "l'intention essentielle" qui compte. Les accusateurs n'ont pas la mesure juste pour discerner cela. Merci pour la lumière et le regard de Mère Meera reposant tous les mots en silence.

    Salutations

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :